Atatürk'ün Hayati Fransizca

Konu 'Fransızca Ders Notları' bölümünde arzu_asi tarafından paylaşıldı.

  1. arzu_asi

    arzu_asi Özel Üye Özel Üye

    Katılım:
    29 Eylül 2008
    Mesajlar:
    1.141
    Beğenileri:
    254
    Ödül Puanları:
    36

    Atatürk'ün hayatı (Fransızca)


    Mustafa Kemal Atatürk (1881-1938)

    ATATÜRK, LE FONDATEUR ET LE PREMIER PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE TURQUE

    Mustafa Kemal Atatürk est né en 1881 dans une maison de trois étages, située sur l’Avenue d'Islâhhâne, dans le quartier de Kocakasım à Salonique. Son père s'appellait Ali Rıza Efendi et sa mère Zübeyde Hanım. Son grand-père paternel, Hafız Ahmet Efendi, était l'un des nomades appelés «Kocacık», immigrés de Konya et d'Aydın et établis en Macédoine aux 14ème et 15ème siècles. Sa mère, Zübeyde Hanım, était la fille d'une ancienne famille turque installée dans le village de Langaza près de Salonique. Ali Rıza Efendi a d'abord occupé la fonction d’officier milicien et a travaillé au secrétariat du bureau du trésorier général. Il s'est aussi intéressé au commerce de bois de charpente. Il s'est marié avec Zübeyde Hanım en 1871. Quatre de ses cinq frères sont morts. Seule sa soeur Makbule (Atadan) a vécu jusqu'à 1956.

    Le Discours d'Atatürk Sur La Jeunesse

    A l'âge de recevoir une éducation, le petit Mustafa commença ses études à l'école du quartier et puis, comme le souhaitait son père, il entra à l'école de Şemsi Efendi. Il perdit son père à cette époque (1888). Après avoir séjourné quelques temps chez son oncle maternel, dans la ferme nommée Rapla, il retourna à Salonique et acheva ses études primaires dans cet établissement. Il entra ensuite à l'école secondaire publique de Salonique. Très peu de temps après, il s'inscrit à l'école secondaire militaire en 1893. Dans cette école, son professeur de mathématiques, Mustafa Bey, ajouta « Kemal » à son nom. Après avoir terminé le lycée militaire nommé Askeri Idadi à Monastir (l'actuel Bitola en Macédoine) entre les années 1896 et 1905, il commença son éducation à l'école supérieure militaire à Istanbul. En 1902, il obtint son diplôme au grade de lieutenant. Il continua son éducation à l'académie militaire. Il acheva ses études au grade de capitaine en date du 11 janvier 1905. Entre les années 1905 et 1907, il fut chargé de la 5ème armée à Damas. Il deveint Kolağası (capitaine supérieur). Il fut envoyé à la 3ème armée à Monastir (Bitola). Il fut chargé d’assumer la fonction de commandant d'état major de l'armée des opérations, qui était entrée à Istanbul le 19 avril 1909. En 1910, il fut envoyé en France. Il joignit les opérations qui se déroulaient à Picardie. Il commença à activer sous l'ordre du chef de l'état major.

    Pendant la guerre déclenchée par l'att**ue des Italiens à Tripoli, Mustafa Kemal fut chargé de la région de Tobrouk et de Derna avec une troupe constituée de ses camarades. Il remporta la guerre de Tobrouk contre les Italiens le 22 décembre 1912. Il fut désigné commandant de Derna le 6 mars 1912.

    Juste après le déclenchement de la Guerre des Balkans, Mustafa Kemal rejoignit celle-ci avec les troupes qui se trouvaient à Gallipoli et à Bolayir. Il rendit de grands services pendant la reprise des villes de Dimetoka (Didymatichon) et d'Edirne. Il fut nommé attaché militaire à Sofia en 1913. Pendant qu’il assumait cette poste, il devint sous-colonel en 1914. Sa charge d'attaché militaire fut achevée en janvier 1915. A ce moment-là, la Première Guerre Mondiale éclata et L'Empire Ottoman fut obligé de se joindre à la guerre. Mustafa Kemal fut chargé de former la 19ème Division à Tekirdağ.

    Pendant la Première Guerre Mondiale, en 1914, Mustafa Kemal créa une histoire épique et héroïque et fit dire aux Etats alliés : « Il est impossible de passer Çanakkale» Quand les flottes anglaises et françaises essayèrent de passer les Dardanelles, elles subirent des pertes sérieuses et elles décidèrent de faire débarquer des troupes à la péninsule de Gallipoli. A Conkbayırı, la 19ème Division, dont le commandement était assumé par Mustafa Kemal, arrêta les forces ennemies, débarquées au cap d'Arıburnu le 25 avril 1915. Grâce à cette victoire, Mustafa Kemal fut élevé au grade de colonel. Les Anglais déclenchèrent l'att**ue au cap d'Arıburnu les 6 et 7 août 1915. Le commandant des troupes d'Anafartalar, Mustafa Kemal, gagna la victoire d'Anafartalar les 9 et 10 août 1915. Les victoires de Kireçtepe (le 17 août) et d'Anafartalar II (le 21 août) fûrent la continuité de cette victoire. Pendant les batailles de Çanakkale, la nation turque, avec presque 253000 martyrs, a su protéger son honneur contre les Etats alliés. Le destin du front fut changé par l’ordre donné par Mustafa Kemal à ses militaires « Je ne vous ordonne pas d'att**uer, je vous ordonne de mourir! »

    En 1916, après les batailles de Çanakkale, Mustafa Kemal fut chargé de quelques fonctions officielles à Edirne et à Diyarbakır. Il fut élevé au grade de général de division le 1er avril 1916. Il assura la reprise des villes de Muş et de Bitlis en se battant contre les forces russes. Après ses fonctions de courte durée à Damas et à Aleppo, il revint à Istanbul en 1917. Il alla en Allemagne avec Vahidettin Efendi, l’héritier présomptif, pour réaliser des études sur le front. Il devint malade après ce voyage. Suite à des traitements qu’il a subit à Vienne et à Karisbad, il trouva la santé. Le 15 août 1918, il rentra à Aleppo en tant que commandant de la 7ème armée. Sur ce front, il se défenda efficacement contre les forces anglaises. Un jour, après l'armistice de Mûdros, il fut placé au commandement des groupes d'armées des éclaireurs le 31 octobre 1918. Après la suppression de cette armée, il rentra à Istanbul et commença sa mission au sein du ministère de la défense le 13 novembre 1918.

    Après l'armistice de Mondros, les Etats alliés débutèrent l'occupation des armées ottomanes. Le 19 mai 1919, Mustafa Kemal partit immédiatement pour Samsun en tant qu'inspecteur de la 9ème armée. Le 22 juin 1919, il fit la déclaration suivante à Amasya : « L'indépendance d’une nation ne pourra être assurée que par la volonté et la décision de la même nation » et il réunit le congrès de Sivas. En réunissant le congrès d'Erzurum entre le 23 juillet et le 7 août 1919 et le congrès de Sivas entre les 4 et 11 septembre 1919, il définit la voie à suivre pour sauver la patrie. Il fut accueilli chaleureusement à Ankara le 27 décembre 1919. Avec l'ouverture de la grande assemblée nationale turque le 23 avril 1923, un pas très important fut jetté pour la fondation de la république turque. Mustafa Kemal fut élu président de la grande assemblée nationale et du gouvernement. La grande assemblée nationale de la Turquie adopta les lois nécessaires et commença à les appliquer pour que la Guerre d'Indépendance soit conclue par la victoire.

    La Guerre d'Indépendance Turque commença par le premier tir de pistolet contre l'ennemi le 15 mai 1919, pendant l'occupation d'Izmir par les Grecs. Dans le cadre de la Guerre d'Indépendance, tout d'abord, les forces de la milice appelées « Kuvâ-yi Milliye» (Armée Nationale), firent la guerre aux états vainqueurs de la Première Guerre Mondiale qui s'étaient partagé l'Empire Ottoman entre eux, conformément au Traité de Sèvres signé le 10 août 1920. La grande assemblée nationale de La Turquie fonda une armée organisée et termina la guerre victorieusement en unissant Kuvâ-yi Milliye à l'armée.

    Les étapes importantes de la Guerre d'Indépendance Turque sous le commandement de Mustafa Kemal sont les suivantes :

    · La libération de Sarıkamış (20 septembre 1920), de Kars (30 octobre 1920) et de Gümrü (7 novembre 1920).

    · Les défenses de Çukurova, de Gaziantep, de Kahramanmaraş et de Şanlı Urfa (1919-1921)

    · La victoire d'Inönü I (6-10 janvier 1921)

    · La victoire d'Inönü II (23 mars-1 avril 1921)

    · La victoire de Sakarya (23 août-13 septembre 1921)

    · La grande att**ue, la bataille du commandant en chef et la grande victoire (26 août-9 septembre 1922)

    Après la victoire de Sakarya, la grande assemblée nationale de la Turquie lui conféra le grade de maréchal et le titre de «Gazi» (vétéran honorable) le 19 septembre 1921. La Guerre d'Indépendance se termina par le pacte de Lausanne signé le 24 juillet 1923. Ainsi, sur les terres de la Turquie, où on avait laissé 5 ou 6 villes aux Turcs et qu'on avait morcelées suite au traité de Sèvres, aucun obstacle ne restait plus à la fondation d'un état nouveau basé sur l'unité nationale.

    A Ankara, lors de l'ouverture de la grande assemblée nationale de La Turquie, la bonne nouvelle de la fondation de La République Turque a été annoncée le 23 avril 1920. La grande assemblée nationale a dirigé efficacement la Guerre d'Indépendance Turque. Ce fait a accéléré la fondation du nouvel état turc. Le 1er Novembre 1922, le Califat et la souveraineté ont été séparés et la souveraineté a été supprimée. C'est ainsi que tous les liens entre le gouvernement et l'Empire ottoman ont été coupés. On a adopté le régime républicain le 29 octobre 1923 et Atatürk a été élu en tant que premier Président de la République par une majorité absolue. Le premier gouvernement a été constitué par Ismet İnönü le 30 octobre 1923. La République Turque a commencé à s'élever sur les bases : « La souveraineté appartient absolument et entièrement au peuple turc sans condition et sans réserve. » et « Paix dans la patrie, paix dans le monde. »

    Atatürk a réalisé une série de réformes afin que la Turquie puisse atteindre le niveau de la civilisation contemporaine.

    Nous pouvons classer ces réformes sous les 5 titres suivants :

    1. Les Réformes Politiques :
    - La suppression de la souveraineté (1er novembre 1922)
    - La proclamation de la république (29 octobre 1923)
    - La suppression du Califat (3 mars 1924)

    2. Les Réformes Sociales :
    - Accorder aux femmes des droits égaux à ceux des hommes. (1926-1934)
    - La réforme du chapeau et des vêtements (25 novembre 1925)
    - La clôture des cultes et des groupes religieux extrêmement fanatiques. (30 novembre 1925)
    - La loi sur l’adoption du nom de famille (21 juillet 1934)
    - La suppression des surnoms, sobriquets et des titres. (26 novembre 1934)
    - L'adoption des mesures internationales de longueur, de date et de temps. (1925-1931)

    3. La Réformes Juridiques :
    - La suppression du code de la législation musulmane. (1924-1937)
    - La transition à un système juridique et laïc par l'adoption de lois civiles et d'autres lois (1924-1937)

    4. Les Réformes dans les Domaines de L'Education et de La Culture :
    - La réunion sur l'éducation (3 mars 1924)
    - L'adoption du nouvel alphabet turc.(1er novembre 1928)
    - La fondation d'établissements d'histoire et de langue turques. (1931-1932)
    - L’amélioration de l'enseignement universitaire. (31 mai 1933)
    - Les nouveautés apportées aux beaux-arts.

    5. Les Réformes Dans Le Domaine De L'économie :
    - La suppression de la dîme.
    - L'encouragement à l'agriculteur.
    - La fondation des fermes modèles.
    - La fondation d'établissements industriels par l'approbation de la loi d'encouragement de l'industrie.
    - L'application des plans I et II de développement (1933-1937) et l'aménagement de nouvelles autoroutes dans toute la patrie.

    La grande assemblée nationale de la Turquie a donné le nom d'« Atatürk » à Mustafa Kemal le 24 novembre 1934 suite à la loi sur le nom de famille.

    Atatürk a été élu président de la grande assemblée nationale de la Turquie le 24 avril 1920 et le 13 août 1923. Cette présidence était du niveau de la présidence de l'état et du gouvernement. Le régime républicain a été proclamé le 29 octobre 1923 et Atatürk a été élu premier président de la République. Les élections présidentielles ont été renouvelées tous les quatre ans suite à la loi constitutionnelle. Atatürk a été élu successivement trois fois comme Président de la République par la Grande Assemblée Nationale de La Turquie en 1927, 1931 et 1935.

    Pendant les voyages qu’il a réalisés assez fréquement, Atatürk a visité la patrie tout entière et il a inspecté sur place les affaires d'état. Il a donné aux responsables les ordres nécessaires concernant les problèmes soumis. En tant que Président de la République, il a accueilli les présidents, les premiers ministres, les ministres et les commandants de divers états lors de leurs visites en Turquie.

    Les 15 et 20 octobre 1927, il a prononcé son grand discours sur La Guerre d'Indépendance et la fondation de la République, et le 29 octobre 1933, il a prononcé son discours en l'honneur du dixième anniversaire de la République.

    Atatürk a eu une vie très simple. Il s'est marié avec Latife le 29 janvier 1923. Ils ont fait ensemble plu***urs voyages dans le pays. Ce mariage a duré jusqu'au 5 août 1925. Atatürk, qui aimait beaucoup les enfants, a adopté des filles nommées Afet (İnan), Sabiha (Gökçen), Fikriye, Ülkü, Nebile et Rukiye ainsi qu'un garçon berger nommé Mustafa. Il a pris sous sa protection des enfants nommés Abdurrahim et Ihsan. Il a préparé un futur prospère à ses proches.

    Il a donné ses fermes au trésor public et il a fait don d'une partie de ses propriétés immobilières aux municipalités d'Ankara et de Bursa. Il a partagé son héritage entre sa sœur, ses enfants adoptifs et les établissements d'histoire et de langue turques. Il aimait beaucoup lire, écouter de la musique, danser, faire de l'équitation et nager. Il s'intéressait aux dances de « Zeybek » (une danse folklorique de la région égéenne), à la lutte et aux chansons de Roumélie. Les jeux de trictrac et de billard lui plaisaient beaucoup. Son cheval nommé Sakarya et son chien nommé Fox avaient une grande importance pour lui. Il possedait une riche bibliothèque. Il invitait les scientifiques, les politiciens et les artistes à dîner et discutait avec eux des questions du pays. Il prenait soin de s'habiller de vêtements chics. Il aimait beaucoup la nature. Il allait fréquemment à la ferme située dans la forêt d'Atatürk et participait aux travaux.

    Il connaissait le français et l'allemand. Il s'est endormi de son sommeil eternel suite à une cirrhose au palais de Dolmabahçe à Istanbul, le 10 novembre 1938 à 9 heures 5. Il a été enterré temporairement par des funérailles, dans le musée d'ethnographie à Ankara le 21 novembre 1938. Après que son mausolée ait été construit, sa dépouille a été transférée et ensevelie pour un repos éternel.
    Mehmet Yurt bunu beğendi.

Sayfayı Paylaş